mardi 6 juin 2017

Les morsures de l'ombre, de Karine Giebel.


Résumé : « Elle est belle, attirante, disponible. Il n'a pas hésité à la suivre pour prendre un dernier verre. A présent il est seul, dans une cave, enfermé dans une cage. Isolé. 

Sa seule compagnie ? Sa séductrice et son bourreau. Et elle a décidé de faire durer son plaisir très longtemps. De le faire souffrir lentement. Pourquoi lui ? Dans ce bras de fer rien n'est dû au hasard. Et la frontière entre tortionnaire et victime est bien mince... »

Benoit est flic, il voulait juste aider une jolie jeune femme en panne au bord de la route, et, éventuellement, tirer un coup... Mais Benoit n'a pas aidé la bonne personne, Benoit ne reverra plus jamais la lumière du jour.

Flic clean, bon mari à l'occasion... C'est un sale thriller que nous propose Karine Giebel ! Entre prises de conscience, confessions et aveux morbides : ce thriller est pétillant de saletés ! 


Et si le hasard n'y était pour rien ?


C'est un coup de cœur, c'est cru, c'est tortueux ! Les personnages deviennent à tour de rôle des suspects, avant que le clap de fin arrive enfin ! -un clap absolument magistral- Car oui de oui, Karine va nous mener par le bout du nez durant plus de 250 pages ! C'est énormissime.

Je n'ai pas eu besoin d'attendre longtemps avant de ressentir mes premiers frissons ; sa tortionnaire est complètement barrée, rien de bon n'arrive lorsqu'elle descend lui rendre "visite"... Dès que la porte s'ouvre, on sait à quoi s'attendre ; un nouveau cauchemar, rien que pour lui. Elle le persécutera sans aucune pitié, enfermée dans la plus grande des folies... Tortures psychologiques et physiques sont au programme, sortez vos stylos et vos cahiers !

Le rythme du récit est incroyablement vif ; et notre tout premier narrateur est Benoit, ce qui fait que l'immersion dans sa douloureuse captivité est totale... Puis nous allons avoir le droit à divers autres passages, d'autres points de vue sacrément intéressants ; sa femme, son chef, une collègue... et son équipe qui se lance à sa recherche, comment a-t-il pu disparaître ainsi ? Ils vont remuer ciel et terre, et déterrer de sombres machinations...

La fin est terrible, assurément, c'est l'un des pires thrillers que j'ai jamais lu. 
Noir jusqu'à son épilogue. Noir jusqu'à son tout dernier point. 

Karine Giebel est une sadique, & j'en veux encore.
Pas de place au Happy end avec les Morsures de l'Ombre.

10 commentaires:

  1. Olalala, mais ça n'a pas l'air très rigolo tout ça ! J'espère que tu as mangé des dragibus en même temps pour garder un peu de couleur dans tout ce sombre !
    Enfin, je n'ai jamais lu de livres de cette auteure, mais j'avoue que j'ai un peu peur que ce soit trop gore pour moi^^
    Bonne soirée ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aaah oui ! Pour le côté mignon on repassera :DD
      Malheureusement je suis en rade de Dragibus... )): Mais j'aime bien les choses sombres... Mon petit côté sadique qui s'exprime surement :D

      Bonne soirée ma Plouffy ♥

      Supprimer
  2. Je n'ai lu qu'un roman de Karine Giebel pour le moment, "Purgatoire des Innocents" et la claque que je me suis prise! Tu me donnes envie de replonger dans un de ses romans, je note Les morsures de l'ombre

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ohloula, je me le note ! :DDD Merci pour le tuyau !
      Fonce fonce ! Il est vraiiiment cool ♥

      Supprimer
  3. Olalala le résumé m'intrigue trop !

    RépondreSupprimer
  4. Ah tu m'as convaincue en même temps en 1 mois j'ai lu déjà deux livres d'elle et une nouvelle... Cet auteur est géniale elle maîtrise autant le roman que les nouvelles (voire même plus les nouvelles) je te conseille de lire "maîtres du jeu" c'est vraiment le meilleur du meilleur que j'ai lu de cette auteur ! ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me le note, merci Earth' ! :) ♥
      Il faut vraiment que je passe sur la fiche de cette autrice.. ! Elle a l'air d'avoir déjà beaucoup de thriller à son actif !

      Supprimer
  5. C'est une autrice qu'il faut que je lise :)

    RépondreSupprimer